Lalie Andriamazava

Nampiditra https://tononkira.serasera.org/mpihira?username=
23/10/2001 23:10
Hiran'i Lalie Andriamazava 16 Jereo eto
Vangy : 7903
Mpankafy : 1 Ankafizo
1996 : une star est née
Lalie fait son entrée dans l’univers musical grâce au tube « Miaraka aminao » qu’elle chante avec Do Rajohnson. Ce duo connaît un succès fulgurant, occupe la première place du « Top-Hebdo » de la radio Korail FM90 et de « Malagasy Parade » sur RLI FM106 durant deux mois.
Diffusé sur les ondes deux fois par jour au moins, le tube a tellement d’impact sur le public que Lalie et Do sont appelés à le chanter devant 45000 spectateurs au stade de Mahamasina lors du match Aller Madagascar-Zimbabwe.
C’est réellement au cours de l’année 96 que Lalie fait ses premiers pas dans la chanson car elle commence à se produire en cabaret accompagnée par Tony Ratefy au « Regency » et Datita Rabeson à la « Romance ».
1997 : les cabarets se l'arrachent
Les cabarets de l’Hotel - Restaurant « le Rubis » attirent les mélomanes grâce à la prestation de Lalie accompagnée toujours par le jeune Ratefy.
Mais cette année sera surtout marquée par le duo Mbolatiana – Lalie en cabaret.
En se produisant à « La Romance », ces deux jeunes talents ont l’occasion de montrer leur savoir – faire avec un répertoire allant du jazz à la variété internationale en passant par les compositions de Datita Rabeson.
Le duo Mbolatiana – Lalie animera la soirée de la Saint Sylvestre de cette année 97 au HILTON–Paris Charles De Gaulle Airport accompagné par la formation Datita et Dédé Rabeson.
1998 : des tournées en provinces
Lalie continue son chemin en animant divers cabarets de la capitale. Elle assure les soirées du « Chapiteau » trois fois par semaine, et au « Samara » les samedis.
Elle se produit également en province, notamment à Tamatave et Majunga.
1999 : le groove malgache
Le groupe All Groove, composé de Lalie, Joely (son frère, qui fait partie du groupe a capella AVM) et Tony Ratefy essaie d’apporter un nouveau genre musical en pondant des morceaux malgaches mais soutenus par une rythmique digitale.
Cette année aura été mémorable pour Lalie car le groupe Tony Ratefy composé d’elle-même, de Joely, d’Anna et de Tony Ratefy ont l’opportunité de faire connaître leur talent d’interprètes et d’animateurs de soirée à l’étranger. Ils font, en effet, le déplacement jusqu’ à Washington DC pour animer le réveillon de la Saint Sylvestre de la diaspora Malgache.
2000 : reconnaissance des plus Grands
Une année importante et réellement témoin de l’ascension de Lalie dans le monde de la chanson. Elle est sollicitée de partout :
- accompagnant deux grosses pointures tels que Rija Ramanantoanina et Lalatiana lors d’un cabaret à l’espace « les Rosiers »
- animant également « The Bright Top »,un concours de chants et de discours en Anglais en faisant elle – même partie du jury
- participant au méga cabaret des grands duos, « Fifankatiavana 2000 », un spectacle original réunissant sur une même scène les grandes voix d’hier et d’aujourd’hui
- accompagnant la chanteuse malgache de jazz Fanja Andriamanatena au Hilton
- participant à l’événement de l’année « Tana in love », une scène grandiose réunissant une belle brochette de 12 stars féminines au Palais des sports. Trois heures de spectacle, un répertoire constitué des meilleures chansons des années 50 à nos jours, « Tana in love » fut un réel succès.
Lalie prouve alors cette année-la qu’elle sait se tenir auprès des « grands » et suscite chez les spectateurs une surprise et une certaine admiration, lorsque, passant des morceaux comme « Ao an-trano falafa » de Henri Ratsimbazafy, elle apparaît en rockeuse déchaînée.
Lalie acquiert beaucoup d’expériences en cette année 2000 en côtoyant tous les grands noms de la Musique malgache, de Romule à Bessa, de Noely de Sakelidalana à Bodo, de Fafa de Mahaleo à Clarisse de Voanio, de Poopy à Luc/Mahery/Gothlieb, de Datita Rabeson à Henri Ratsimbazafy…
2001 : un Album, enfin, se prépare...

http://lalie-andriamazava.virtualave.net/LALIE-Parcours.htm

Hevitra momba an'i Lalie Andriamazava

(24/10/2001 03:10)
1996 : une star est née
Lalie fait son entrée dans l’univers musical grâce au tube « Miaraka aminao » qu’elle chante avec Do Rajohnson. Ce duo connaît un succès fulgurant, occupe la première place du « Top-Hebdo » de la radio Korail FM90 et de « Malagasy Parade » sur RLI FM106 durant deux mois.
Diffusé sur les ondes deux fois par jour au moins, le tube a tellement d’impact sur le public que Lalie et Do sont appelés à le chanter devant 45000 spectateurs au stade de Mahamasina lors du match Aller Madagascar-Zimbabwe.
C’est réellement au cours de l’année 96 que Lalie fait ses premiers pas dans la chanson car elle commence à se produire en cabaret accompagnée par Tony Ratefy au « Regency » et Datita Rabeson à la « Romance ».
1997 : les cabarets se l'arrachent
Les cabarets de l’Hotel - Restaurant « le Rubis » attirent les mélomanes grâce à la prestation de Lalie accompagnée toujours par le jeune Ratefy.
Mais cette année sera surtout marquée par le duo Mbolatiana – Lalie en cabaret.
En se produisant à « La Romance », ces deux jeunes talents ont l’occasion de montrer leur savoir – faire avec un répertoire allant du jazz à la variété internationale en passant par les compositions de Datita Rabeson.
Le duo Mbolatiana – Lalie animera la soirée de la Saint Sylvestre de cette année 97 au HILTON–Paris Charles De Gaulle Airport accompagné par la formation Datita et Dédé Rabeson.
1998 : des tournées en provinces
Lalie continue son chemin en animant divers cabarets de la capitale. Elle assure les soirées du « Chapiteau » trois fois par semaine, et au « Samara » les samedis.
Elle se produit également en province, notamment à Tamatave et Majunga.
1999 : le groove malgache
Le groupe All Groove, composé de Lalie, Joely (son frère, qui fait partie du groupe a capella AVM) et Tony Ratefy essaie d’apporter un nouveau genre musical en pondant des morceaux malgaches mais soutenus par une rythmique digitale.
Cette année aura été mémorable pour Lalie car le groupe Tony Ratefy composé d’elle-même, de Joely, d’Anna et de Tony Ratefy ont l’opportunité de faire connaître leur talent d’interprètes et d’animateurs de soirée à l’étranger. Ils font, en effet, le déplacement jusqu’ à Washington DC pour animer le réveillon de la Saint Sylvestre de la diaspora Malgache.
2000 : reconnaissance des plus Grands
Une année importante et réellement témoin de l’ascension de Lalie dans le monde de la chanson. Elle est sollicitée de partout :
- accompagnant deux grosses pointures tels que Rija Ramanantoanina et Lalatiana lors d’un cabaret à l’espace « les Rosiers »
- animant également « The Bright Top »,un concours de chants et de discours en Anglais en faisant elle – même partie du jury
- participant au méga cabaret des grands duos, « Fifankatiavana 2000 », un spectacle original réunissant sur une même scène les grandes voix d’hier et d’aujourd’hui
- accompagnant la chanteuse malgache de jazz Fanja Andriamanatena au Hilton
- participant à l’événement de l’année « Tana in love », une scène grandiose réunissant une belle brochette de 12 stars féminines au Palais des sports. Trois heures de spectacle, un répertoire constitué des meilleures chansons des années 50 à nos jours, « Tana in love » fut un réel succès.
Lalie prouve alors cette année-la qu’elle sait se tenir auprès des « grands » et suscite chez les spectateurs une surprise et une certaine admiration, lorsque, passant des morceaux comme « Ao an-trano falafa » de Henri Ratsimbazafy, elle apparaît en rockeuse déchaînée.
Lalie acquiert beaucoup d’expériences en cette année 2000 en côtoyant tous les grands noms de la Musique malgache, de Romule à Bessa, de Noely de Sakelidalana à Bodo, de Fafa de Mahaleo à Clarisse de Voanio, de Poopy à Luc/Mahery/Gothlieb, de Datita Rabeson à Henri Ratsimbazafy…
2001 : un Album, enfin, se prépare...

http://lalie-andriamazava.virtualave.net/LALIE-Parcours.htm

Hiran'i Lalie Andriamazava (16)

© serasera.org 1999 - 2024 - page load 0.0109