Poopy

Nampiditra nyavo
19/07/2005 08:06
Hiran'i Poopy 129 Jereo eto
Vangy : 44822
Mpankafy : 3 Ankafizo
Rinah iany! za alo de olona tena makafy ny hiran'i Poopy rehetra indrindra ny hira fiderana "vavaka" anisan' ny hira tena tiako io sady tena mampahery be a drindra fa zao aty an-tany lavitra aty,akotray zay ny hira mpitiavana atramin'izay za tany dago dia anisan'ny mpijery mafatrapo refa misy spectacle fa tena mahafinaritra be dia mirary soa an'i Poopy mba aharitra amin'ny sehatrin'ny hira aho

Hevitra momba an'i Poopy

Heriniaina (31/07/2002 04:31)
Alors, Poopy, c'est une grande star malgache (si jusque là vous ne l'avez pas encore deviné!!) qui a 15 ans de carrière derrière elle. Elle a commencé à chanter avec sa tante Voahirana en tant que choriste. Puis, en 1983, lorsqu'elle avait 17 ans, un groupe encore très peu connu appelé Njila fait des annonces dans les journaux pour trouver une chanteuse. Poopy est l'heureuse élue. Avec une voix perçante et mélancolique qui a étonné plus d'un, elle fait un ravage quelques mois seulement après son recrutement avec "Ilay rivotra" Traduction du titre: "ce vent", et depuis le vent du succès ne l'a plus jamais quitté. Il ne s'est plus jamais passé une année où la voix de Poopy n'envahisse les radios. Le leader du groupe Njila lui donne de plus en plus de chanson solo comme "Tsy Ahita" ou "Andro Hafa". Peu à peu également, elle commence à avoir plus confiance en elle et propose au groupe ses propres productions. Le leader du groupe avait refusé bon nombre d'entre elles mais il en a accepté deux :"Ody Fitia" et "Raha Nofy" Cette dernière devient tout de suite un tube à sa sortie. Depuis, beaucoup de gens se déplacent pour les concerts du groupe seulement pour voir Poopy.
Début 1990, tout va changer. Njila décide de partir en France sans préciser la date du retour ni le projet exact du voyage. Poopy demande à rester. Elle déclare dans ses interviews qu'elle va chanter en solo mais quand le groupe sera de retour, et aura besoin d'elle, elle n'hésitera pas à les venir en aide. Mais de l'aide pour le moment, c'est elle qui en a besoin. Elle le trouve assez vite d'ailleurs. Il s'appelle Solofo Ranarivelo, auteur-compositeur, et il voudrait bien lui écrire des chansons. En 1991, elle sort "Gina gina", une chanson ironique sur un rendez-vous manqué dans laquelle elle dit le mot le plus populaire du moment "odoi e !". Résultat de ce premier solo? Succès populaire totale.
Alors, les radios et la télé (car à l'époque il. n'y en avait qu'une) sont bien obligés de la passer plusieurs fois par jours. Fière de ce succès, elle concocte avec Solofo Ranarivelo son premier album solo: "Andao Handihy", un album très gai dans un style inconnu des oreilles malgaches jusqu'alors. Les melomanes ont quand même remarqué que la voix de Poopy est très prenante dans les quelques ballades figurant sur l'album.
1992, le nouveau produit du couple Poopy-Naivo "Fitia Voarara" (amour interdit) est un duo de Poopy avec le groupe Johary. . L'album sort en 1993, les musiques sont entièrement faites par Naivo, et les paroles, entièrement écrites par la star. Le groupe Njila, silencieux depuis son départ pour la France, elle l'a cette fois-ci bel et bien quittée. Elle dit dans une interview qu'elle a été considérée comme un bébé pendant ses années Njila. "Je pense que j'ai beaucoup grandi"

En 1993, elle fait une fête grandiose pour célébrer ses 10 ans de scène qu'elle n'a jamais laissée vide.
La même année, elle obtient un contrat chez BMG Africa et se rend en Afrique du Sud pouir enregistrer un album. Le clip de "Wedding prayer", un extrait de l'album, arrive en 1994 et a tout de sute été remarqué. "malagasy Rainbow" sort peu de temsp après avec le succès attendu. Vers la fin l'année 1996, son duo controversé avec Ricky est devenu un tube sans précédent qui envahit le pays durant toute l'année. "Iray ampiana iray mira iray" ou "1+1=1", chanson composée par Solofo Ranarivelo qui pour l'occasion, montre au public qu'il est encore derrière Poopy. . L'année 1997 marque le premier et le seul silence de la star. Elle est enceinte d'Ismaël.
"Ny tiako rehetra", l'album sort en 1998. Suivi de deux grands concerts au Palais des Sports Mahamasina en 1999. Deux concerts annoncé par une gigantesque affiche, jamais vu à Madagascar. Deux concerts également qui ont été complètement nouveaux dans le monde du show-biz malgache et qui marque le virage de Poopy dans le véritable professionnalisme

Source http://www.multimania.com/schmilblik/POOPY.html

Hiran'i Poopy (129)

© serasera.org 1999 - 2022 - page load 0.2128