You are here: home > Tononkira > Mpihira rehetra

Lova Mamisoa

1411

Nampiditra : gasy22
Tamin'ny : 07/04/2014 13:33:32

Mombamomba :
"Ny fikarohana zava-baovao arahana fahatokisana no afahana mamoaka izay tsara indrindra avy amin'ny tena" Lova Mamisoa

Lova Mamisoa Rakotoniaina, né en 1987 à Antananarivo, est un auteur-compositeur-interprète malgache, de variété et de musique tandonaka principalement. Il réside à Antananarivo. Parolier, il écrit des textes ayant pour thèmes l'enfance, l'amitié, la culture et l'amour. Lova s'initie à la guitare à l'âge de 15 ans en écoutant les musiciens de Rock (Iraimbilanja, Dilly), de variété (Remi, Fascination, Patrick Bruel) et de country (Dan Seals, Shania Twain).

Sa première guitare, Lova l'achète à un ami qui s'appelle Andy (ou Boum), en 2004, qui fait parti de son groupe de musiciens, et ses premiers coups de coeur musicaux sont le groupe Remi, Fascination, Mahaleo et Eric Manana. Sa deuxième guitare, Lova la reçoit en cadeau venant de son frère Faly en 2006.

A l'âge de 18 ans, il commence à écrire ses premières chansons du genre "Pop rock" qui restent encore inédit jusqu'ici.

En 2006, Lova participe à l'émission "Malko pop show" qui donne à des jeunes artistes la chance d'exprimer leur talent. Il interprète déjà là une chanson de Mahaleo "Embona sy hanina", mais n'accèdera pas à la finale.

En novembre 2008, Lova et ses amis fondent une association nommée "Association des Jeunes Amis du Centre Culturel Malgache Cemdlac" AJAC. L'association a pour but de promouvoir la culture en poussant les adultes et surtout les jeunes et les enfants à fréquenter les lieux culturels.

En décembre 2010, à 23 ans, Lova est élu président de l'association AJAC. Dans le même temps, il écrit sa première chanson du genre "gasigasy" qui a comme titre "Tanora sakaizan'i Ivokolo" ou "Association des Jeunes Amis du Cemdlac" qui devient l'hymne de l'association. Une chorégraphie est née pour cette nouvelle chanson.

En octobre 2011, à 24 ans, il se présente au studio "Gordon" à Ambondrona-Antananarivo avec 10 000Ar en poche (4 euros). Il y enregistre 4 chansons. L'une d'elles, "Gasikara" qui passe totalement inaperçu.

Lova Mamisoa découvre ensuite la musique "Tandonaka" de Mami Bastah grâce à son professeur de musique en jouant ses chansons "Ndao hifaly" et "Kolontsaina harena" avec sa guitare, devant Papi (son professeur de musique). Un genre de musique qu'il n'a jamais entendu dans sa vie, pourtant il la joue parfaitement avec sa guitare. Après une longue recherche, Lova découvre que le "Tandonaka" est un genre de musique presque oublié de chanson traditionnelle villageoise, propre à la région Vakinankaratra.

En 2012, il élargie sa culture musicale en écoutant la musique de Kaoma "Lambada" et de Chico et Roberta "Frente a frente" et de Rossy "Tazana kely". Dans le même temps, il devient fan de Diego Modena et Jean-Philippe Audin (musiciens de musique Ocarina, musique de relaxation) et de Rakoto Frah (le maître de Sodina) puis Levelo (un grand maître de la musique "Ba-gasy"). Ensuite, il se met à l'écoute de la musique espagnole.

Lova continue à enregistrer des nouvelles chansons du même genre au studio comme "Sodin'i Solofo", "Tsiaro" et "Veloma mandram-pihaona" en mettant son propre style musical dans sa composition.

En juin 2012, il se produit sur scène pour la première fois "au café des arts analakely" pour promouvoir son premier album "Ry namako".

En février 2013, Lova Mamisoa enseigne aux élèves du Collège Sainte Chantal la danse "gasigasy" pour la préparation du 50ème anniversaire de son ancien collège. Il découvre sa deuxième chorégraphie en enseignant la danse, une belle chorégraphie de sa chanson "veloma mandram-pihaona" est née à ce moment.

Hametraka hevitra

Midira aloha