Là-bas (Edgard RAVAHATRA)

Tout près de toi dans la ville bruyante
Ma pensée s’envole vers des lendemains qui chantent
Rasoa, je voudrais t’emmener près de l’océan
Où ma case en falafa nous attend.. Fiainana tsy dia lava
Elle est si jolie, ma case en falafa
A l’écart du village, bâtie sur le sable
Refuge pour oublier toutes les baffes
Et rassurer ton coeur qui tremble.

La vie n’y est pas simple et tranquille
Et le bonheur plus facile
Je voudrais te faire connaître
La case où on peut renaître

Cent pas la séparent de la mer
Paisible demeure dans l’immense décor
Entourée de bosquets toujours verts
Peinte en couleur jaune d’or
Face à face à l’océan

De ma maison on voit parmi les palmiers
Des lagunes à l’horizon où croisent des piroguent effilées
Et quand viendra le soir, laissant les souvenirs amers
Nous retrouverons l’espoir
La lune se reflétant sur la mer

Et pour apaiser nos coeurs
Désormais sans rancoeur
Ensemble tous les deux si tu le veux
Fiainana tsy dia lava, fiainana Ralava
--------
Rohy: https://tononkira.serasera.org/hira/edgard-ravahatra/l-bas
Hametraka hevitra
Midira aloha
Momba ny hira
Mpihira : Edgard RAVAHATRA
Vangy : 1607
Mpankafy : 0 Ankafizo
Nampiditra : ikalamako
Daty : 14/06/2014 13:07
Tondrom-peo

Mbola tsisy nampiditra tondrom-peo

Hampiditra
© serasera.org 1999 - 2022 - page load 0.0561