You are here: home > Tononkira > Mpihira rehetra

Salala

65

Nampiditra :
Tamin'ny : 01/11/2001 10:11:22

Mombamomba :
Le trio vocal Salala (L'espoir, l'espérance) a été créé par M'BASSA en 1983, avec CHRISTIAN et SENGE (ex-basse).
Ils viennent tous trois de l'extrême sud de Madagascar, de la région Androy, et plus précisément d'un village proche de Tolagnaro (Fort-Dauphin).
Ils sont issus du peuple Tandroy (ceux du pays des épines) qui vit dans la région la plus aride et la plus pauvre de l'île.

Les trois chanteurs fréquentent la même école primaire dans les années 65 avant de passer au lycée de Fort-Dauphin. Ils participent régulièrement aux chorales religieuses et sont aussi très marqués par l'influence du Beko, une tradition vocale de caractère sacré et religieux, antérieure à la colonisation.
En 1982, ils partent pour l'université d'Antananarivo et forment leur trio a capella.

L'apparition sur petit écran de leur premier titre Male Hale en 1984 les a révélés au grand public. Dix ans plus tard, en 1994, grâce à l'appui du Centre culturel Albert Camus de Antananarivo et au Festival Africolor (en octobre à l'île de La Réunion puis à Antananarivo, en décembre en France), Salala enregistre son premier disque. C'est aussitôt le triomphe au-delà des frontières.

RFI diffuse sur ses ondes les airs du trio a capella. Le disque, jusqu'alors introuvable à Madagascar, est diffusé sur support cassette. Toujours avec l'appui du Centre culturel Albert Camus, Salala s'impose sur les ondes malgaches et se produit fréquemment en tournée avec les Alliances Françaises du pays, en méga-concert, lors des découvertes RFI où 30 000 personnes entonnent d'une seule voix Lanitra mangamanga, leur titre fétiche. Le trio reçoit, en 1994, le grand prix des médias GASITSARA décerné au meilleur groupe de l'année par le club de la presse artistique malgache. Le groupe fait également sensation au Printemps de Bourges 1995 où il représente l'Océan Indien.
Puis il part en résidence à la Réunion où il connaît une fois de plus la réussite et le succès dans une création inter-îles avec un trio vocal créole. Après le départ de SENGE en 1995, la voix basse de LAMBO accompagne M'BASSA et CHRISTIAN dans leur interminable marathon musical.


Source: http://www.lk-oi.com/salala/index.htm

Hevitra mandeha

hery (05/06/2009 05:24:43)

Tsy efa niverina antsehatra indray ve i Green amin'izao? Sa efa taloha ilay hira vao henoko hoe 'Lay tsy miova io?

(01/11/2001 15:11:22)

Le trio vocal Salala (L'espoir, l'espérance) a été créé par M'BASSA en 1983, avec CHRISTIAN et SENGE (ex-basse).
Ils viennent tous trois de l'extrême sud de Madagascar, de la région Androy, et plus précisément d'un village proche de Tolagnaro (Fort-Dauphin).
Ils sont issus du peuple Tandroy (ceux du pays des épines) qui vit dans la région la plus aride et la plus pauvre de l'île.

Les trois chanteurs fréquentent la même école primaire dans les années 65 avant de passer au lycée de Fort-Dauphin. Ils participent régulièrement aux chorales religieuses et sont aussi très marqués par l'influence du Beko, une tradition vocale de caractère sacré et religieux, antérieure à la colonisation.
En 1982, ils partent pour l'université d'Antananarivo et forment leur trio a capella.

L'apparition sur petit écran de leur premier titre Male Hale en 1984 les a révélés au grand public. Dix ans plus tard, en 1994, grâce à l'appui du Centre culturel Albert Camus de Antananarivo et au Festival Africolor (en octobre à l'île de La Réunion puis à Antananarivo, en décembre en France), Salala enregistre son premier disque. C'est aussitôt le triomphe au-delà des frontières.

RFI diffuse sur ses ondes les airs du trio a capella. Le disque, jusqu'alors introuvable à Madagascar, est diffusé sur support cassette. Toujours avec l'appui du Centre culturel Albert Camus, Salala s'impose sur les ondes malgaches et se produit fréquemment en tournée avec les Alliances Françaises du pays, en méga-concert, lors des découvertes RFI où 30 000 personnes entonnent d'une seule voix Lanitra mangamanga, leur titre fétiche. Le trio reçoit, en 1994, le grand prix des médias GASITSARA décerné au meilleur groupe de l'année par le club de la presse artistique malgache. Le groupe fait également sensation au Printemps de Bourges 1995 où il représente l'Océan Indien.
Puis il part en résidence à la Réunion où il connaît une fois de plus la réussite et le succès dans une création inter-îles avec un trio vocal créole. Après le départ de SENGE en 1995, la voix basse de LAMBO accompagne M'BASSA et CHRISTIAN dans leur interminable marathon musical.


Source: http://www.lk-oi.com/salala/index.htm

Tohiny

Hametraka hevitra

Midira aloha